Chauffe-eau gaz

Chauffe-eau gaz

Aujourd’hui, de nombreux foyers sont équipés d’un chauffe-eau au gaz. Cette préférence par rapport aux modèles électriques s’explique par plusieurs facteurs.




Chauffe-eau gaz

Les avantages d’un chauffe-eau au gaz


  • Les chauffe-eau au gaz sont moins gourmands en énergie, et le prix du gaz, malgré des augmentations, reste accessible

  • La quantité d’eau chauffée peut être bien plus importante, voire illimitée

  • Il n’est pas nécessaire de disposer d’un ballon encombrant pour avoir de l’eau chaude à tout moment

  • On peut choisir entre la version instantanée, qui chauffe l’eau au moment où l’on ouvre le robinet d’eau chaude (prévoir quelques instants de mise en route), la version à accumulation (avec un ballon, réservoir d’eau chaude) et en intermédiaire, le modèle à micro-accumulation, qui permet de disposer d’une mini-réserve d’eau chaude, le temps que l’appareil chauffe la quantité nécessaire.

Ainsi, à raison de 50 litres par jour et par personne, choisir un bon chauffe-eau est un moyen sûr de faire des économies substantielles.



Comment fonctionne un chauffe-eau à gaz ?

C’est la combustion du gaz (alimentation en gaz naturel, ou citerne de butane/propane) qui dégage de la chaleur, laquelle se transmet soit au réservoir d’eau, soit au conduit par lequel l’eau circule.


La température de l’eau doit être comprise entre 60°C (pour éviter la légionellose) et 65°C (pour éviter les brûlures). Les robinets, quels qu’ils soient, ne doivent pas être trop éloignés du chauffe-eau, sous peine de provoquer des déperditions de chaleur trop importantes.



Quel modèle choisir ?

Il faut d’abord et avant tout déterminer la quantité d’eau chaude dont vous avez besoin, selon que vous prenez plutôt des bains ou des douches, le nombre de points d’eau chaude de votre habitation, et bien sûr, le nombre de personnes qui vivent avec vous. D’ailleurs, pour les grands volumes d’eau, on parle plutôt de chauffe-bains.


Si le chauffe-eau n’est relié qu’à un seul point d’eau (évier, par exemple), une puissance inférieure à 10 kW suffira, et aucun raccord pour évacuation ne sera nécessaire. Au-delà, il faut prévoir un conduit d’évacuation, classique ou à ventouse. La puissance maximale d’un chauffe-eau est d’environ 30 kW.


Sur les fiches techniques des appareils, vous pouvez lire un nombre de litres indiqué, par exemple 17 litres. C’est le nombre de litres chauffés par minute, et qui donne une bonne indication de la performance du chauffe-eau.



Quel prix pour un chauffe-eau à gaz ?

Il faut compter en moyenne entre 300 et 800 euros, selon la puissance et les “options” (avec ou sans veilleuse permanente, accumulation ou instantané, gaz naturel ou butane/propane).


La plupart fonctionnent sans électricité, ce qui d’une part facilite leur installation, et d’autre part vous permet d’économiser, en ne payant que le gaz. On peut estimer la facture annuelle à environ 300 euros par an.




Demandez vos devis Chaudière gratuits en 1 minute !