Rendement d’une chaudière

Rendement d'une chaudière

Une bonne chaudière c’est celle qui chauffe votre maison ou votre eau quand vous en avez besoin, comme vous avez besoin et qui consomme juste ce qu’il faut.

 

Evaluer le rendement de la chaudière

Pour savoir si votre chaudière est à la hauteur de ce que vous êtes en mesure d’attendre, il est nécessaire de connaitre son rendement, et celui-ci varie selon le modèle que vous avez.


De manière générale, on considère que :


    • Les chaudières classiques ont un rendement compris entre 80 % et 90 %



Vous l’aurez remarqué, c’est le type de chaudière qui implique une différence sensible, bien plus que le type de carburant.



Le rendement des chaudières au fioul



Qu’entend-on par rendement ?

Le rendement est obtenu en effectuant un calcul, sur le même modèle quelle que soit la chaudière : on divise la puissance restituée en chaleur par la puissance consommée.

Par exemple : une chaudière qui consomme 100 kWh et en restitue 97 en direction de l’eau chaude ou des radiateurs affiche un rendement de 0,97, soit 97 %.


L’idéal est bien sûr que le résultat soit proche de 1, ou 100 %.



Peut-on vraiment obtenir plus de 100% de rendement ?

Comment peut-on atteindre 107 % ? Une chaudière peut-elle plus d’énergie qu’elle n’en reçoit ? C’est le cas des chaudières à condensation, qui, en réutilisant la vapeur produite par la combustion pour chauffer l’eau de retour, donc avec la même quantité d’énergie consommée, elle chauffe une plus grande quantité d’eau. Ce chiffre est des plus séduisants, et généralement mis en avant par les constructeurs.



Rendement théorique vs rendement utile

Seulement, les moyennes obtenues et énoncées ici ne sont que théoriques. Le véritable rendement doit tenir compte des déperditions d’énergie à la fois par les parois, et par les fumées. Ces déperditions, qui s’observent dans tous les modèles, sont d’autant plus importantes que la chaudière est vétuste (caisson mal isolé, réglages imprécis, absence de condensation des vapeurs).


Par exemple : une chaudière utilise 100 kWh et affiche des pertes s’élevant à 3 %. La condensation permet d’obtenir 7 % de chaleur latente (celle contenue dans la vapeur et qui chauffe l’eau de retour). Total : 104 % en PCI (pouvoir calorifique inférieur) et 97 % en PCS (pouvoir calorifique supérieur).



En résumé…

Prenez garde aux chiffres mirobolants (et alléchants) et restez pragmatique, même devant les argumentaires les plus convaincants. Gardez à l’esprit que le rendement ne fait pas tout pour qu’une chaudière soit économique : la qualité de l’isolation de votre habitation et un bon dimensionnement de l’appareil sont des pré-requis incontournables. Aussi performante soit-elle, une chaudière ne saurait lutter efficacement contre le froid parvenant des parois de votre logement.




Demandez vos devis Chaudière gratuits en 1 minute !