Chauffe-eau thermodynamique raccordé sur solaire

Chauffe-eau thermodynamique raccordé sur solaire

Installation phare en terme de production d’eau chaude sanitaire de manière écologique, l’association de la thermodynamique et de l’énergie solaire est présentée comme étant particulièrement avantageuse pour faire des économies d’énergie tout en préservant l’environnement.



 

Face à l’intensification des éloges affluant sur ce dispositif, il semble nécessaire de faire le point sur ses avantages et inconvénients réels.



Les atouts

Le ballon d’eau chaude ou chauffe-eau thermodynamique, utilisant les calories présentes dans l’air ambiant pour produire de la chaleur, ne consomme que peu d’électricité, et s’avère donc, en théorie, nettement plus économique à l’usage qu’un chauffe-eau électrique classique.


Le dispositif solaire, quant à lui, fonctionne en utilisant l’énergie contenue dans la lumière du soleil, énergie gratuite également, et la transforme en électricité. Celle-ci sert ensuite à chauffer de l’eau, ou alimenter la maison en électricité, et peut même être revendue.



Installer soi-même un chauffe-eau solaire



Et sur le plan financier ?

L’ensemble est estimé à environ 4500 euros hors frais de pose.


Dès lors, l’intérêt principal de l’association thermodynamique/solaire repose essentiellement sur l’utilisation quasi exclusive d’énergies renouvelables et disponibles gratuitement. L’eau est chauffée en priorité par les capteurs solaires, et la pompe à chaleur reliée au ballon prend la relève si l’ensoleillement est insuffisant.


Votre logement ainsi équipé prend alors une valeur bien supérieure, ce qui est un atout substantiel dans le cas où vous souhaiteriez le vendre.


De plus, vous pouvez prétendre à plusieurs crédits d’impôt (36 % pour le chauffe-eau et 22 % pour les capteurs solaires, si fournis et installés par un professionnel).



Les limites

Cependant, la gratuité des énergies utilisées peut se trouver nettement compensée par le montant de l’investissement nécessaire d’une part, et du fait de l’insuffisance possible de chaleur et/ou de lumière pour un bon fonctionnement de votre installation.


En effet, si l’ensoleillement s’avérait trop faible, ou que les températures descendaient trop, il vous faudrait solliciter davantage le relais électrique, et la facture risquerait alors de s’envoler… Et vu le prix d’achat, on est quand même en mesure de souhaiter faire tourner les appareils à leur rendement optimal et ne pas vouloir payer des consommations électriques pour l’eau chaude en plus des dépenses engagées pour l’équipement lui-même.


Le relais assuré par la pompe à chaleur risque d’être rendu impossible justement dans les moments où les panneaux solaires ne seraient pas en activité faute de soleil.



Le bilan

Donc, thermodynamique combiné au solaire, oui, si vous êtes dans une région bien ensoleillée, et dans laquelle les températures les plus froides ne sont pas trop basses (environ 10°C). Si ce n’est pas le cas, les capteurs solaires ne pourront effectuer leur travail correctement et ne produiront que peu d’électricité, et le chauffe-eau ne pourra pas emmagasiner assez de calories dans l’air pour les convertir en chaleur.




Demandez vos devis Chaudière gratuits en 1 minute !