Comment installer sa chaudière

 

Faire remplacer sa chaudière coûte cher. L’idée vous est peut-être venue, pour faire des économies, de vous charger vous-mêmes de l’installation. C’est en effet très intéressant sur le plan financier et allègera sensiblement la facture. Toutefois, on ne s’improvise pas installateur de chaudières !



 
 

Une entreprise d’envergure

Si vous êtes doué en bricolage que vous avez des notions de plomberie, vous pouvez vous lancer dans la pose de votre chaudière vous-même. Vous pourrez ensuite faire établir un certificat de conformité par un professionnel agréé (par Qualigaz, par exemple, moyennant une centaine d’euros), afin que l’installation soit couverte par une assurance en cas d’accident.


Par contre, l’appareil lui-même ne sera pas garanti par le constructeur en cas de panne ou de défaillance technique si la mise en service n’est pas effectuée par un professionnel (intervention payante également). Or, tous n’acceptent pas forcément de se déplacer pour si peu.



Les étapes de l’installation

Le plus délicat, ce n’est pas la pose de la chaudière elle-même, mais l’étape des branchements (pas les branchements électriques mais davantage le raccord à l’alimentation en gaz et à la cheminée) ainsi que les réglages précis, indispensables pour garantir un niveau de sécurité optimal, à vous et à vos voisins.


Vous pouvez, ceci dit, choisir de poser la chaudière, et de faire effectuer les réglages, en plus de la mise en service, par un professionnel. L’économie sera toujours conséquente, et vous bénéficierez en plus d’un savoir-faire appréciable (et d’une certaine dose de tranquillité, en prime).


La chaudière la plus simple à installer en terme de réalisation et de sécurité, est celle qui fonctionne à l’électricité, car il n’y a alors pas de conduit d’évacuation ni d’arrivée de carburant à rendre étanche.


Les chaudières à gaz ou au fioul, elles, nécessitent des branchements supplémentaires, pour l’arrivée du combustible, ainsi qu’une cheminée ou conduit d’évacuation, et c’est là le point délicat, car ces raccords doivent être particulièrement précis, sous peine de provoquer des fuites dangereuses.



Quelques points à éclaircir avant de vous lancer


    • Si votre ancienne chaudière était au sol, qu’en est-il de la nouvelle ? Si elle est également au sol, le socle doit pouvoir correspondre. Si, au contraire, vous voulez gagner de la place et poser la nouvelle au mur, des travaux de percements du mur sont à prévoir, ainsi que le matériel adéquat.

    • Si le modèle choisi est à ventouse, il faudra creuser le mur pour y faire passer le conduit d’évacuation.

    • Le nouveau et l’ancien modèle sont-ils semblables en termes de branchements ?

  • Pouvez-vous louer ou emprunter un fer à souder ?


Rappel :
Seule une installation réalisée par un professionnel vous donnera droit à un crédit d’impôt.




Demandez vos devis Chaudière gratuits en 1 minute !