Chaudières au bois, granulés et pellets de bois

Chaudières au bois, granulés et pellets de bois

Les chaudières à bois sont de retour sur le marché actuel du chauffage. En effet, le bois est un combustible écologique et économique, qui plaît donc doublement, alors même que les préoccupations environnementales et financières se font plus omniprésentes. Le combustible utilisé doit provenir de forêts gérées durablement, de bois mort, d’élagage, de déchets de l’industrie du bois ou du tri.

Types de combustible pour les chaudières à bois

Ils se déclinent sous différentes formes :


    • bûches ou bûchettes, à l’état naturel (séché à l’air libre pendant 24 mois) ou reconstituées par compression (rendement élevé, supérieur au bois et aux granulés)

  • granulés ou pellets : cylindres de petite taille, élaborés à partir des déchets de bois secs non traités. Leur rendement est intéressant (1,5 fois celui du bois sec et 2 fois celui du fioul).


Reportage sur les chaudières à granulés de bois



Récapitulatif des principales caractéristiques des carburants en bois :



Type carburantBûchesGranulés
Coûtbûches naturelles : 60-100 euros la stère (1m3)
bûches agglomérées : 300 euros la tonne
200-350 euros la tonne
StockageA l’abri de la pluie, bien ventiléSilo dur ou tissu
ApprovisionnementPar stère ou en vracLivraison par sac de 1 tonne en vrac ou par palette de 1 tonne en sacs de 10-15 kg
Avantagesabordable
facilité d’approvisionnement
très faible quantité de résidus après combustion
rendement très élevé
Inconvénientslaisse une quantité importante de résidus non brûlés
entretien hebdomadaire du cendrier
prix plus élevé que le bois
impossibilité de stocker en extérieur à cause de l’humidité
bruit possible du fait de l’approvisionnement en continu
chaleur moins agréable


Les chaudières à bois “mixtes”

Certains modèles sont dits mixtes, car ils utilisent alternativement les bûches et les granulés : on charge la chaudière en bûches, et une fois leur combustion achevée, la réserve de granulés qui prend le relais dans un autre contenant.


Cela permet de ne pas dépendre d’un seul type d’approvisionnement en cas de fluctuations du marché, et de bénéficier des avantages des deux carburants, tout en bénéficiant d’un système “de secours” si l’un des deux venait à lâcher.



Un combustible de qualité

Quel que soit le carburant choisi, il est impératif de s’assurer auprès de votre fournisseur qu’il respecte scrupuleusement les normes actuelles de gestion du bois, la durée de séchage minimale, la composition 100 % bois, et que tout les éléments relatifs aux livraisons et aux critères du carburant choisi soient indiqués dans le contrat.



Les tarifs

Une chaudière à bois classique coûte entre 2000 et 18000 euros (selon le modèle, la puissance, le type de combustible). Son coût de fonctionnement annuel s’élève à 1000 euros.


Vous pouvez également vous tourner vers les modèles à condensation, entre 2000 et 5000 euros, et bénéficier en plus du crédit d’impôt.




Demandez vos devis Chaudière gratuits en 1 minute !